Déclaration des Evêques du Cameroun sur l’insécurité montante dans le pays

Assemblée plénière des évêques, 13 avril 2021, photo Abbé Gilbert Pali Assemblée plénière des évêques, 13 avril 2021, photo Abbé Gilbert Pali

Déclaration des Evêques du Cameroun sur l’insécurité montante dans le pays

39ème ASSEMBLEE PLENIERE DES EVEQUES DU CAMEROUN


A l’issue des travaux de leur 39e Assemblée Plénière, les Evêques du Cameroun ont fait une
Déclaration sur l’insécurité montante dans le pays.


1- Nous Evêques du Cameroun, avons évoqué plusieurs fois, la question de l’insécurité dans notre pays. Réunis pour notre 39e Assemblée Plénière à Yaoundé, nous revenons aujourd’hui sur cette question à cause des problèmes de l’heure, plus précisément, l’enlèvement des trois missionnaires de la Paroisse de TCHERE dans le Diocèse de Maroua-Mokolo, le 04 avril dernier : les Père Gianantonio ALLEGRI, Giampaolo MARTA et la Sœur Gilberte BUSSIERE. Cette violence nous rappelle d’autres enlèvements perpétrés sur la personne du Père Georges VANDENBEUSCH et de la famille MOULIN –FOURNIER, ainsi que d’autres personnes dans le pays.


2- Nous exprimons notre profonde douleur devant ce phénomène, qui apparemment ne semble pas s’arrêter, et qui blesse gravement la dignité humaine. Il suscite l’inquiétude et l’horreur dans le cœur de tous. Il entraîne aussi des conséquences négatives à bien des égards. Ce problème est préoccupant ; il nous attriste et nous inquiète par rapport à l’annonce de l’Evangile et à l’œuvre que mène l’Eglise pour le développement de notre pays.


3- Nous nous réjouissons des efforts des pouvoirs publics pour combattre ce fléau, mais nous
constatons que beaucoup reste à faire. La situation présente exige un plus grand engagement de la part de tous.


4- C’est pourquoi nous lançons un appel aux communautés chrétiennes, aux autres confessions religieuses, ainsi qu’aux autorités traditionnelles pour qu’elles redoublent d’effort en vue de préserver la concorde et de faire régner la paix entre les habitants du Cameroun, quelle que soit la religion.


5- Nous invitons enfin les chrétiens et les autres croyants à prier pour la libération de nos missionnaires en captivité, pour toutes les victimes des violences, dans le monde et pour la paix dans notre pays le Cameroun.


Fait à Yaoundé le 10 mai 2014


S.E Mgr Samuel Kleda
Archevêque de Douala
Président de la CENC


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/962117baae58123132ddfca0498f51f3/sites/cenc.cm/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/item.php on line 285
Rate this item
(0 votes)
Ad Sidebar