Message des évêques du Cameroun au Peuple de Dieu à l’occasion de la clôture nationale du jubilé de l’année de la miséricorde

Evêques en atelier, Yaoundé 2021, photo abbé Gilbert Pali Evêques en atelier, Yaoundé 2021, photo abbé Gilbert Pali

Message des évêques du Cameroun au Peuple de Dieu à l’occasion de la clôture nationale du jubilé de l’année de la miséricorde

Au Peuple de Dieu qui est au Cameroun, À toutes les personnes de bonne volonté


A l’issue de la messe de clôture du jubilé de la miséricorde, les évêques du Cameroun ont adressé un important message au peuple de Dieu. Ils exhortent les chrétiens à témoigner de la miséricorde et en être les médiateurs dans leurs différents milieux de vie.


  1. Que la grâce de Jésus-Christ, «visage de la Miséricorde du Père», l’Amour de Dieu le Père, « riche en miséricorde » et la consolation de l’Esprit Saint, soient toujours avec vous !

  2. Nous, Évêques du Cameroun, réunis tous ensemble à Yaoundé pour célébrer la clôture de l’Année Jubilaire de la Miséricorde, vous adressons un Message de pleine joie humaine et spirituelle !

  3. Chaque Diocèse, chaque Province Ecclésiastique, et la Conférence Épiscopale Nationale du
    Cameroun, ont vécu concrètement et intérieurement cette année jubilaire, par la prière, la catéchèse, des pèlerinages, des célébrations sacramentelles, la pratique des œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles, des chemins de conversion et de réconciliation.

  4. Le Peuple de Dieu qui est au Cameroun a pu « contempler le Mystère de la Miséricorde, source de joie, de sérénité et de paix », chemin de libération et de salut (M.V. n° 2). Il a fallu aller à la source : « La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à
    notre rencontre ; c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère (et la sœur) qu’il rencontre sur le chemin de la vie ; c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché. » (M.V.n° 2).

  5. Cette année Jubilaire nous a permis de comprendre que nous devons à notre tour, chacun dans nos lieux de vie, d’engagement et de responsabilité, dans la société et en Église, témoigner de cette miséricorde et en être les médiateurs autour de nous. Assumant les angoisses et les espoirs des hommes de ce temps (Vatican II, Gaudium et Spes, n° 1), et
    témoignant de la miséricorde divine, notre engagement, est de marcher à la suite de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, dans des lieux qui ont besoin de miséricorde. Nous voulons avec le Christ, voir et soigner les blessures de nos frères et sœurs, être artisans de Paix et de Réconciliation.

  6. Cette Année Jubilaire au niveau personnel, familial, paroissial, diocésain et national nous a permis de reconsidérer le contexte actuel, les situations humaines historiques, socio-politiques, économiques et éthiques de notre pays : le Cameroun. Nous avons pu enregistrer des appels, des exigences pour accueillir et vivre ce don de la Miséricorde divine. En méditant sur tout ce que nous avons vécu, nous vous invitons à l’action de grâce.

  • Action de grâce et reconnaissance au Seigneur qui nous visite, nous rachète et fait miséricorde à son Peuple !
  • Action de grâce et reconnaissance pour tous les messagers de l’Évangile de Miséricorde de notre pays, depuis les premiers missionnaires jusqu’aujourd’hui, avec tous, fidèles Laïcs, Religieux, Religieuses, Prêtres, Évêques !
  • Action de grâce pour la vie de l’Église catholique qui est au Cameroun, qui se nourrit de la Parole de Dieu et des sacrements, de la communion fraternelle et du témoignage de charité à la suite de Jésus-Christ !

  1. C’est pourquoi, Nous Evêques du Cameroun vous exhortons :

  • Fidèles Catholiques :

Soyons de véritables témoins de cette miséricorde de Dieu dans notre Église et au sein de la société, pour une nouvelle espérance en vue du salut de tous et de chacun. Encore une fois : « Jésus-Christ est le visage de la Miséricorde du Père – Le Mystère de la foi chrétienne est là tout entier » (M.V. 1) – À la suite de Jésus-Christ, puissions-nous prendre place aux côtés
de ceux et celles qui portent le poids et les fardeaux de l’existence au quotidien et marcher, tous ensemble, dans l’espérance, vers la Lumière, le Pardon et la grâce d’une vie en plénitude ! Puissions-nous, avec l’Apôtre Paul, disciple de Jésus-Christ, vivre l’expérience de la Miséricorde reçue, comme une profonde expérience de conversion et de transfiguration, qui nous ouvre au témoignage authentique de l’Évangile au quotidien. Que la Mère du Rédempteur, «Mère de la Miséricorde » («Mater misericordiae ») nous accompagne dans ce pèlerinage de vie.


  • Fidèles des autres Confessions chrétiennes :

Le Christ notre Maître et Sauveur est passé sur cette terre en faisant le bien : donnant le pain aux affamés, guérissant les malades, ressuscitant les morts, consolant les affligés et pardonnant aux pécheurs en vue de leur conversion. Concentrons-nous sur ces œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles qui nous unissent. Soyons de véritables imitateurs de ce Seigneur et Sauveur dans nos milieux de vie afin d’être au cœur de cette société camerounaise en émergence, des lampes qui brillent dans les ténèbres et le levain dans la pâte.


  • A nos frères fidèles musulmans :

Nous sommes des fils d’Abraham. Nous croyons en Dieu Miséricordieux et la Miséricorde nous concerne tous. Soyons témoins de la miséricorde en vue de la fraternité universelle.


  • Autorités civiles

La miséricorde se traduit par le service. Vous avez reçu de Dieu la responsabilité de guider vos frères et sœurs, de contribuer à leur bonheur et de promouvoir leur vivre-ensemble, dans un climat d’harmonie et de paix. Là où nos Institutions et nos services peinent à réaliser le bien commun pour le bonheur de tous à cause des égoïsmes et des intérêts particuliers, engagez-vous à œuvrer pour des institutions justes au service de tous les citoyens. Face à la situation de ceux qui sont les plus fragilisés, face aux marginalisés et ceux qui vivent à la périphérie du bien-être social (éducation, santé…), engagez-vous à œuvrer pour plus de soutien solidaire, d’intégration, d’équité dans la répartition du revenu national.


  • Citoyens camerounais :

L’appartenance à la même Nation, avec tous ceux qui vivent en notre pays, fait de nous des frères et des sœurs. Là où le tribalisme s’est installé avec ses stratégies néfastes, par des replis identitaires, générant l’exclusion et mettant à l’épreuve la solidarité et la Patrie, soyons des bâtisseurs d’une société camerounaise plus solidaire et fraternelle. Eu égard à des mémoires historiques de notre marche collective, parfois marquée par des blessures, engageons-nous dans une œuvre de purification de ces mémoires blessées, accomplissons la justice et initions des œuvres de réconciliation.


  • Personnes de bonne volonté :

La miséricorde nous interpelle tous. Aujourd’hui, engagez-vous à pratiquer la miséricorde à l’endroit de chacun de vos frères et sœurs en humanité, pour une société réconciliée et pacifiée, plus harmonieuse.


Peuple de Dieu ici rassemblé, nous sommes plus que jamais des Missionnaires de la Miséricorde.


Que la Très Sainte Vierge Marie, Reine des Apôtres, Patronne du Cameroun, intercède pour nous.


Fait à Yaoundé, 12 novembre 2016


Les Evêques du Cameroun


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/9efa92adf4472a8da861c3a140054bd3/sites/cenc.cm/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/item.php on line 285
Rate this item
(0 votes)
Ad Sidebar