Mgr Jean Mbarga célèbre 40 ans de sacerdoce

Cathédrale N-D des Victoires de Yaoundé, 05 décembre 2021 Cathédrale N-D des Victoires de Yaoundé, 05 décembre 2021

La messe d'action de grâce a eu lieu le 05 décembre 2021 à la Cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé

Au moment où Mgr Jean Mbarga, Archevêque métropolitain de Yaoundé, célèbre ses quarante années de vie sacerdotale, il nous est arrivé de scruter son action pastorale en qualité de pasteur propre de l'Eglise particulière qui est établie à Yaoundé. Le bilan est plutôt très satisfaisant car Mgr Jean Mbarga vient de hisser cet Archidiocèse au niveau le plus élevé qu'on aurait pu imaginer lorsqu'il prenait possession de sa charge en 2015. En moins de dix ans, Yaounde est le diocèse de plusieurs chantiers herculéens dont chacun connaît une merveilleuse issue.

En effet, l' actuel Archevêque de Yaoundé herite d'un diocèse qui était dans une situation financière irrémédiablement compromise en 2015. Le diocèse est endetté à hauteur de plusieurs milliards de francs CFA et est sous le coup de plusieurs hypothèques. Il faut donc à la fois satisfaire les créanciers du diocèse autant qu'il ne faut pas faire perdre au diocèse le moindre actif de son patrimoine qui puisse être. Il faut à cet effet  chercher de l'argent. L' Archevêque ne va pas le fouiller dans des demandes d'aides sans issue. Il se met à l'oeuvre. Il monte un synode diocésain au terme duquel il restructure le diocèse et ferme les vannes de la gabegie et de l'inertie.

Sa première réforme est celle du foncier. Mgr Jean Mbarga est le premier Archevêque de Yaoundé dont la politique foncière est heureuse. C'est lui qui prend la résolution de titrer tous les terrains du diocèse. Cela évite des predations devenues très récurrentes dans ce diocèse. Or, en contexte de développement comme le nôtre, le foncier est la plus grande des garanties qui puisse être pour pouvoir parler d'investissement et d'entrepreneuriat. Mgr Jean Mbarga sort ainsi les terrains du diocèse du danger des occupations illégales et abusives. Dans la même perspective, Mgr Jean Mbarga est le premier Archevêque de Yaoundé à se lancer à la conquête des espaces non encore occupés. Depuis son arrivée à Yaounde, le diocèse acquiert des propriétés foncières nouvelles et nombreuses dans certaines périphéries de la capitale ( Esse, Mfou, Mvie Bekonn). C'est une vision futuriste d'un leader charismatique qui ne se soucie pas que de l'instant présent mais dont le regard est déjà sur ce que sera le diocèse dans un siècle voire plus.

Les propriétés foncières nouvellement acquises font l'objet d'une activité agricole que Mgr Jean Mbarga veut très intense. Des prêtres sont d'ailleurs formés en techniques agricoles et dirigent de nombreux projets que l'archevêque leur confie. Il veille à leur éclosion et à leur réussite.

Au niveau de la vie missionnaire, Mgr Jean Mbarga est le premier Archevêque de Yaoundé à penser la carrière des prêtres. Il aime à penser que le prêtre de notre temps ne peut plus croiser les bras et attendre des autres ce qu'il va manger. Il doit donc être un prêtre entreprenant. Plusieurs prêtres de Yaounde sont alors formés chaque année dans plusieurs domaines prioritaires : la santé, l'éducation, l'agronomie, le management, la philosophie, le droit, l'économie etc. C'est cette foultitude de talents qui entoure l'archevêque et qui œuvre à relever un diocèse récemment très mal en point. Il faut par ailleurs ajouter le capital confiance. L' Archevêque de Yaoundé rassemble tous les aînés prêtres et travaillent avec eux dans le consensus. Il est à leur écoute. Pour les jeunes prêtres, l'archevêque Jean Mbarga est très accessible. Il responsabilise très tôt et sait apporter l'attention requise pour que chacun se sente utile. Nous lui devons par ailleurs la grande envolée que connaît aujourd'hui l'assurance des prêtres. Tout prêtre malade et soucieux de sa prise en charge est protégée par la MARY ( mutuelle de l'archidiocèse de Yaounde) dont le rôle est de ne plus abandonner les prêtres du diocèse à leurs seules familles quand ils sont malades.

Sur un autre chemin, Mgr Jean Mbarga se fait aussi découvrir comme le tout premier Archevêque de Yaoundé à penser l'optimisation de l'enseignement catholique. Il est en train de basculer l'enseignement catholique de Yaoundé dans le bilinguisme. La plupart des établissements du diocèse sont déjà bilingues. Conscient du chômage, Mgr Jean Mbarga a apporté un grand soutien au déploiement des collèges d'enseignement technique. Il ne veut plus que l'église continue de former des demandeurs d'emploi mais des créateurs des structures d'auto-emploi. On ne saurait manquer de dire qu'en moins de dix ans, Mgr Jean Mbarga vient de créer au sein du diocèse une dizaine de collèges catholiques tous fonctionnels à ce jour et aux résultats très élogieux lors des examens officiels.

La plus grande réussite de l'archevêque de Yaoundé en ce moment est la création de l'inucasty ( institut universitaire catholique sainte Thérèse de Yaoundé). Cette université privée que tient le Pr Abbé Louis Claude Mbarga est un joyau au cœur de l'Université privée au Cameroun. Avec des scolarités aux prix abordables, le diocèse forme à ce jour à divers corps de métiers dont les plus préoccupants : informatique, santé, administration, douane, carrières judiciaires, sciences agricoles etc. C'est une porte ouverte à ces candidats qui veulent avoir un emploi après leurs études car le diocèse est en partenariat avec de grandes entreprises du terroir. Les offres de formation de l'inucasty profitent tant au clergé qu'aux laïcs. Cela a donc boosté les compétences du clergé de Yaounde qui ne recourt plus à une main d'oeuvre extérieure et parfois onéreuse.

Mgr Jean Mbarga est aussi le premier Archevêque de Yaoundé à multiplier les lieux de culte et de pèlerinage au sein du diocèse. C'est lui qui a donné à Nsimalen son visage actuel. C'est à lui qu'on doit les sanctuaires d' Etoudi, d' Otele et d' Esse. La piété populaire est encadrée par des prêtres bien formés et dynamiques tels que les Abbés Ottou NTOLO Jean Augustin, Antoine Roger Evouna, Alfred Abega et Jean Marie Ebela Mballa. Grâce à eux et  à plusieurs autres, les lieux de pèlerinage vivent et grandissent.

Mgr Jean Mbarga est aussi d'un record particulier. Il est le premier Archevêque de Yaoundé à signer un contrat de coopération missionnaire avec l' Archidiocèse de Douala : un diocèse qui n'avait pas encore accueilli un prêtre de Yaounde en mission fidei donum avant l' Abbé Jean Armel Bissi qui s'y trouve depuis Mars 2021.

En fin, Mgr Jean Mbarga est un Archevêque qui bouscule, creuse, fonde et rénove. Avec quarante années de vie sacerdotale en cette fin 2021, il est un prélat avec lequel on peut continuer de penser plus haut le clergé Camerounais en le valorisant à des instances plus exigeantes.

Abbé Jean Armel Bissi


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/962117baae58123132ddfca0498f51f3/sites/cenc.cm/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/item.php on line 285
Rate this item
(0 votes)
Ad Sidebar