Print this page

Le Grand Séminaire Saint Augustin de Maroua fête ses 40 ans d'existence

By février 19, 2022 369
Photo de famille, Maroua 18 février 2022, photo Abbé Philippe Tchimtchoua, Dircom de Garoua Photo de famille, Maroua 18 février 2022, photo Abbé Philippe Tchimtchoua, Dircom de Garoua

La messe d'action a été présidée par Mgr Faustin Ambassa Ndjodo, archevêque métropolitain de Garoua le vendredi 18 février 2022 à la Paroisse Saint Jean de Djarengol-Maroua.

40 ans d'existence officielle pour le Grand séminaire Saint Augustin de Maroua, une occasion idoine pour les ouvriers apostoliques et les fidèles de la Province ecclésiastique de Garoua, et au-delà, de se rassembler, en ce jour de grâce, en la paroisse Saint Jean de Jarengol, pour célébrer ensemble et avec faste, la joie des nombreux fruits qu'a porté l'arbre du GSSAM.

Plus de 350 prêtres formés en quarante ans au sein de cette auguste  institution ecclésiastique canoniquement érigée en 1981 par les évêques de l'époque : Mgr Christian Tumi, archevêque de Garoua,  Mgr Jacques de Bernon, évêque de Maroua-Mokolo, et Mgr Louis Charpenet, évêque de Yagoua.

Pour cet événement inédit, quatre évêques ont fait le déplacement de Maroua: Mgr Faustin Ambassa NDJODO de Garoua, Mgr Barthélémy Yaouda Ourgo de Yagoua, Mgr Emmanuel Abbo de Ngaoundéré, Mgr Samuel Kleda de Douala et bien entendu, Mgr Bruno Ateba de Maroua qui s'est fait le plaisir d'accueillir ses confrères évêques et tous les autres invités dans son diocèse. À noter également que l'évêque du diocèse d'Oyem au Gabon s'est fait représenter par son Chancelier.

Environ 200 prêtres, 130 séminaristes internes et externes, des anciens séminaristes et plusieurs sympathisants parmis lesquels les autorités de la ville de Maroua ont aussi assisté à cette fête de l'action de grâce comme l'a appelé l'évêque hôte.

C'est la joie des retrouvailles, Mais aussi la joie du bilan de cette école de formation qui compte plusieurs évêques issus de ses entrailles ( anciens étudiants ou anciens formateurd) et autres personnalités hauts placés dans le service de l'église au Cameroun et dans le monde.

Cette fête a aussi été l''occasion de rappeler les fondamentaux, comme a voulu le faire l'archevêque de Garoua dans son homélie. Le Grand séminaire n'a pas seulement pour vocation de former les prêtres, mais aussi de raffermir la foi des baptisés. On ne peut pas être un bon prêtre, si on n'est pas un bon baptisé.. s'adressant aux anciens séminaristes devenus prêtres ou non et séminaristes de l'heure, il les a appelé à une transformation interne afin de transformer les fidèles du Christ.

En outre, la cérémonie proprement dite a été marquée par la procession de l'évangile et les allocutions de fin de cérémonie. Plusieurs personnalités se sont succédé à l'ambon pour dire leur joie, leur action de grâce, leur volonté de s'engager pour la formation des prêtres et leur Reconnaissance à l'endroit des anciens recteurs, formateurs, anciens et présents et même à l'endroit des ouvriers de cette maison.

La moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux peut-on lire sur le logo de ce jubilé d'Éméraude. C'est dire au final qu'il s'agit pour chacun à son niveau de promouvoir la vocation sacerdotale, afin que l'église du Christ ait beaucoup de saints prêtres....

Abbé Philippe Tchimtchoua, Dircom Garoua 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/9efa92adf4472a8da861c3a140054bd3/sites/cenc.cm/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/item.php on line 285
Rate this item
(0 votes)
Last modified on jeudi, 24 février 2022 17:28
Pali Gilbert

Latest from Pali Gilbert