La CENC, un maillon indispensable pour combler le déficit d'équité vaccinale

Photo de famille CENC, Nov 2022, Sr Marceline Manga Photo de famille CENC, Nov 2022, Sr Marceline Manga

Pour augmenter la couverture vaccinale contre la COVID-19 au Cameroun, le Partenariat Mondial pour l’Administration des Vaccins contre la COVID-19 (CoVDP),  met à contribution les confessionnels. Une Commission de haut niveau était en visite de travail le 15 octobre dernier au siège de la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun (CENC)

Accueillie par Mgr Samuel KLEDA Archevêque de Douala et Président de la Commission épiscopale pour la Santé qu’entouraient  Mgr Jean ETOUNDI, Secrétaire Général  Adjoint de la CENC et Dr Marius Macaire BILOA Coordonnateur national de l’Organisation Catholique de la Santé au Cameroun (OCASC), la mission dirigée par le Coordonnateur adjoint du Partenariat Mondial pour l’Administration des Vaccins contre la COVID-19 (CoVDP), Dr Richard MIHIGO, qu’accompagnaient les hauts responsables de la vaccination du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), avait pour objectif de dialoguer avec la CENC, apprendre surtout de ses expériences de lutte contre la pandémie à covid19 à travers l’immense réseau de formations sanitaires que constitue l’OCASC.

D’entrée de jeux, Dr Richard MIHIGO a vivement félicité la CENC pour sa contribution significative dans la lutte contre la pandémie à Covid 19. Même si beaucoup reste à faire, pour combler le déficit d'équité vaccinale actuel. « L’accès équitable à l’échelle mondiale à un vaccin contre la COVID-19, en particulier pour les agents de santé et les autres populations les plus à risque, est le seul moyen d’atténuer l’impact de la pandémie sur la santé publique et l’économie » a-t-il souligné.

En effet, le Cameroun fait partie des 11 pays dont le taux de couverture vaccinal avait été déclaré inférieur à 10% en janvier 2022.  Pour le Dr MIHIGO, aujourd’hui, l'approvisionnement mondial en vaccins n'est plus une contrainte majeure « il y’a à disposition une quantité suffisante  de vaccins pour vacciner ceux qui en ont besoin. Le défi majeur est désormais de transformer ces vaccins en vaccinations ». D’où cette nouvelle stratégie qui ratisse large, incluant  non seulement les responsables étatiques et gouvernementaux, les organisations de la société civile, les associations des professionnels de la santé, le secteur privé, mais aussi les leaders traditionnels et religieux ; ces derniers ayant une forte influence sur les populations.

En réponse Mgr Samuel KLEDA, tout en remerciant la Commission pour la reconnaissance dont le partenariat Mondial pour l’administration des vaccins contre la COVID-19 (CoVDP)  fait montre vis à vis de l’Eglise catholique, a affirmé que la CENC dès l’arrivée des premières doses de vaccin a encouragé les fidèles à se faire vacciner. Contrairement  à l’intention de refus du vaccin qui lui a été prêtée. L’Eglise néanmoins déploré que le maximum d’effort soit consenti sur le Vaccin au détriment du traitement. « Heureusement, la main tendue du Président de la République aux initiatives endogènes, m’a permis de mettre sur pied un traitements qui a plutôt bien marché. Au départ, nous l’avons distribué gratuitement dans toute le pays ».

Prenant en compte des manquements relevés par l’Eglise sur l’aspect thérapeutique, la délégation prévoit de multiplier des rencontres à des divers niveaux  pour apprécier les activités et les efforts de vaccination en cours, et mieux comprendre les principaux goulots d’étranglement auxquels le Cameroun fait face.

Dr Richard MIHIGO  qui connait le Cameroun pour y avoir séjourné pendant 02 ans, il y a de cela 20 ans, a rassuré l’Eglise sur les opportunités qui existent encore pour faire des avancées significatives et pour soutenir l'adoption de la vaccination dans les 11 pays qui restent en dessous de 10%, avant d’affirmer « qu’une réflexion est menée au sommet pour voir comment les initiatives qui viennent en appui dans la lutte contre la pandémie à covid19, pourraient bénéficier au système local  en terme de : plateaux techniques, approvisionnement en vaccin mais aussi et surtout en terme de traitement ».

Sr Marceline Manga


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/9efa92adf4472a8da861c3a140054bd3/sites/cenc.cm/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/item.php on line 285
Rate this item
(0 votes)
Ad Sidebar